Vierge à l'enfant  tempera  bois  technique  cours  symboles  atelier  yvelines  baptème  stages

Saint Maxime le confesseur

30 x 25 cm 
Issu d’une illustre famille de Constantinople, Maxime (+ 662)abandonne pouvoir et richesses pour devenir moine. Il commence à rédiger ses premières œuvres quand une invasion perse l’oblige à se réfugier à Carthage. Il s’engage alors dans une lutte pour la Vraie Foi, contre l'empereur Héraclius. Accusé de s'être élevé contre le pouvoir impérial et d'avoir semé la division dans l'Eglise, on lui coupe la main droite et on lui arrache la langue. Mais son silence devint témoignage et c'est ainsi qu'il meurt dans l'exil caucasien où on l'a relégué. On raconte que chaque nuit trois lampes, symbole de la Sainte Trinité, s'allumaient d'elles-mêmes au-dessus de son tombeau. Sa fermeté dans la foi, ainsi que les mauvais traitements qu'il reçut, lui valurent le qualificatif de « Confesseur » de la foi.

 << Précédent Retour  Suivant >>